Le PACBO : 3, rue des Bonniers Marins
59310 ORCHIES - 03.20.71.79.10

On s’embrasse quand même !!

Dimanche 26 novembre 2017 à 16h00

THÉÂTRE avec "ON S'EMBRASSE QUAND MÊME !!"

 

ELLE :

Une femme de bonne famille célibataire, crédule dont la rigidité cache une assurance bancale.
Louise, une citadine, à l’allure chic, mais pas vénale pour autant. Sensible, un peu naîve, désorientée, à la fois déterminée et hésitante, déconcertée, mal à l’aise…

 

LUI :

Un Escort boy débutant, maladroit, à l’humour très particulier.
Andrew, un peu gauche, maladroit, avec des passions surprenantes, un sens de l’humour qui lui appartient, et qui masque une certaine timidité…

Deux personnages que tout oppose qui vont se révéler au fur et à mesure de leur rencontre.

Dans cette piètre chambre d’hôtel, des révélations surprenantes, des situations improbables, des sentiments, et des surprises… Une joyeuse pagaille en perspective.
Une pièce pleine d’humour et de tendresse. On rit, on sourit, on re-rit et on s’attendrit… pour le meilleur et pour le rire !
Mais comment va-t-il pouvoir l’aider à réaliser la mission délicate de renouer avec son père ?
Sera-t-il à la hauteur ?
Va-t-elle réussir à lui faire confiance ?

Lui, comme elle, sont ils réellement ce qu’ils prétendent être ???

 

LES AUTEURS :

Nolwen Le Floch et Calouss.

Cette collaboration est née d’une rencontre amicale et théâtrale en 2008.
La vie et leurs parcours scéniques différents les ont éloignés un moment, mais l’envie de travailler ensemble était toujours présente. Ils se sont mis au travail en janvier 2015.

Très complémentaire, Pascal Roche (alias Calouss) sur l’écriture et l’aspect comique, Nolwenn Le Floch sur la partie visuelle, corporelle, et émotionnelle, leurs forces cumulées donneront naissance à cette pièce “On s’embrasse quand même”.

Pour eux, l’important était que l’histoire racontée, soit agréable, drôle, surprenante, avec des rebondissements, des surprises, d’embarquer les spectateurs avec les personnages et d’y apporter des moments d’émotions. Il y a parfois un peu d’eux-mêmes dans cette histoire…
L’envie de faire évoluer leurs émotions et intentions tout au long de la pièce, les rendant attachants et complices…

 

LE METTEUR EN SCÈNE :

Christèle Guéry

Christèle monte sur scène pour la première fois à l’age de 16 ans avec le théâtre-équipe de Nantes.
On la retrouve sur les planches en 1992 et 1993, à l’université : elle joue des créations collectives en langue anglaise.
Après avoir suivi une formation théâtrale (méthode Stanislavski), elle débute sa carrière professionnelle en 1998 au théâtre du Sphinx à Nantes. Elle y interprète une dizaine de Vaudevilles (Feydeau, Labiche, Courteline…), des dramatiques, des comédies, de l’absurde (Eugène Ionesco, Roland Dubillard), du théâtre chanté, des “seules en scène” dans des mises en scène de Patrice Fourreau. Pendant 8 ans, elle tourne dans l’Ouest pour une compagnie de Toulouse, “Pois de senteur”, pour des spectacles de marionnettes jeune public.
Elle joue aussi au cinéma dans “15 Août” de P. Alessandrin, “Demoiselle d’honneur” de C. Chabrol, dans des téléfilms, et de nombreux courts métrages. Elle prête sa voix pour des supports vidéos, publicitaires ou culturels (musées). Elle tourne également au festival d’Avignon (off) à huit reprises. Elle se forme ensuite à la mise en scène et monte de nombreuses pièces, et s’initie aussi au jeu grotesque et tragi-comique auprès d’Alexis Djakeli.
Son plus grand plaisir : voyager dans tous les genres théâtraux et répertoires, sans étiquette ni jugement préconçu de ce que doit être le Théâtre et surtout se laisser aller dans une proposition. Elle aime travailler avec les comédiens, elle aime leur doute et leur %agilité. Elle aime ce partage insensé qui consiste à livrer des choses de soi-même tout en se cachant derrière un personnage… Son credo : s’émouvoir de tout et de rien, rire et partager, la vie quoi !!!

 

NOTE D'INTENTION :

Dans ce!e pièce, écrite par Calouss et Nolwenn Le Floch, il est question avant tout d’une rencontre improbable qui débute par un quiproquo. Le spectateur assiste amusé, attendri à la naissance d’un amour. L’écriture est simple, actuelle et l’intrigue est très bien menée.
Il s’agit bien évidemment d’une comédie où les personnages sont moqués avec autant d’humour que de tendresse.
La scénographie se veut à l’image de la pièce : simple et efficace, sans décor lourd, afin d’y glisser toute la fraîcheur qu’elle nous inspire. Cette chambre d’hôtel où se déroule l’intrigue pourrait ressembler à un bonbon acidulé !
Le défi pour cette pièce est tout à la fois de respecter une écriture humoristique faîte de calambours, de jeux de mots autour de 2 personnages aussi “attachiants” l’un que l’autre, que d’y rajouter cette touche de fantaisie et d’humanité tout aussi importante dans ce duo.

Oui la pièce se veut drôle et légère mais jamais au détriment de la sensibilité des personnages.
Car il s’agit bien d’un duo. Le clown blanc et l’auguste.

Une rencontre qui semble toujours inapropriée au départ mais où l’on réalise que le comique de l’un fait exister le comique de l’autre, que l’un fait exister l’autre, réagir l’autre, que l’un provoque l’autre et que parfois, ce rouage bien ficelé peut s’inverser…
La drôlerie évidente de la situation et des personnages doit pouvoir faire apparaître aussi, avec légèreté, par petites touches, les petites fêlures, blessures de ces 2 tendres qui s’ignorent.
Le travail a donc été d’amener un peu de profondeur à ces personnages tout en gardant l’essence même de la comédie.
Une attention particulière a été donné au rythme dans la pièce. Le Rythme, souffle de vie, comme le silence et les ruptures si profondément liées à la réussite d’une comédie.
Et enfin, dernier ingrédient à rajouter : la touche de fantaisie et de décalage par quelques intermèdes musicaux et chorégraphiques qui frôlent parfois la parodie. Le décalage est toujours une belle arme pour nous permettre de faire cohabiter tendresse, humour et dérision…

 

Tarif : 12 €, 10 € - Billets en vente au PACBO

Billetterie

 

Placement libre.